UXDE dot Net Wordpress Themes

La meilleure amie démon

le

La_meilleure_amie_démon_blog_rendez_vous

Sophie a eu dix maris, et un nombre incalculable d’amants, ce qui fait d’elle une experte pour toute question de couple ou de rencontre.

Je m’adresse ici à la partie féminine du lectorat, qui comprendra tout de suite de quoi je parle. (Les hommes n’ont qu’à rester en observation, un peu d’espionnage industriel ne fait pas de mal.)

Vous avez une meilleure amie, vous ?

L’amitié féminine ne s’explique pas forcément, et il y a des femmes plus douée pour ça que d’autres. Certaines, sont fidèles en amitié, elles ne s’encombrent pas du temps qui passe et des différences qui s’accumulent. Et d’ailleurs, avec le temps, ce sont plutôt les points communs dont elles font la collection. Et puis, il y en a d’autres qui ne s’attachent que pour mieux dominer, et se faire admirer. C’était d’ailleurs un peu mon genre, meilleure amie démon. Je profite de mes points forts pour montrer leurs faiblesses à mes amies, l’air de rien. Je ne faisais jamais d’effort pour les mettre en valeur. Par exemple, ma première meilleure amie et moi, on adorait comparer nos poitrines, mais en cinq ans, la mienne avait doublé, alors que la sienne restait toujours modeste. Elle gardait de l’espoir, même si je ne prenais pas de gants pour la remettre à sa place, de planche à repasser.

Une fois que les rapports de force sont établis, tout est simple. Cette première meilleure amie avait complètement accepté mes manières un peu brusques et ne s’en plaignait jamais. Mais elle a craqué après une soirée où elle m’avait invitée, et où je ne lui ai pas adressé la parole (c’est elle qui l’a dit, je ne m’en étais pas du tout rendu compte, assez occupée à me faire séduire par un garçon qui avait des yeux verts magnifiques dont je me rappelle très bien, par contre.) Quand, pour la première fois, elle me fit remarquer que j’étais sans-gêne avec elle, je le pris très mal.

Alors que c’est vrai que je lui empruntais ses affaires sans les lui rendre, que j’avais déjà séduit au moins une fois un garçon qui semblait lui plaire, que je me moquais d’elle assez souvent, en compagnie de son frère, et que j’oubliais de la rappeler quand elle me laissait des messages, sans compter les quelques rendez-vous où je ne me présentais pas.

Ce n’est que longtemps après que j’ai repensé à elle. Sur le moment, j’ai fait une colère, et je suis partie. Elle a encore plusieurs fois essayé de me rappeler, mais je ne voulais plus la voir. Je me suis souvenu de ses yeux si doux et de ses promesses d’être toujours là pour moi, le jour où je l’ai croisée bras-dessus, bras-dessous avec une autre fille, qui lui ressemblait beaucoup.

Elles avaient l’air complémentaires, dans leur fidélité, et plutôt bien dans leurs peaux, ces deux-là. Alors que moi, je sortais de ma cinquième rupture amoureuse, et que ma meilleure amie du moment prenait ses distances, après que j’ai usé sa patience à lui emprunter de l’argent toutes les semaines, sans jamais lui rendre. Des petites sommes, mais elle ne supportait plus d’aller prendre un café avec moi.

Ce jour-là, j’ai compris un peu mieux qui j’étais, et sur le moment, j’ai été déçue. J’ai même failli avoir une attaque de panique. Et puis, je me suis calmée. J’étais une femme qui plaisait aux hommes mais aussi aux femmes. Et je n’aimais ni être protégée ni protéger les autres. Tant qu’il y aurait des volontaires pour faire partie de ma cour, les règlements de comptes seraient de rigueur.

Mais je prenais l’engagement avec moi-même de faire un peu plus attention aux autres, en choisissant des amies qui auraient les ressources pour m’affronter. Finis les rapports de force à sens unique. Depuis, j’en ai souvent pris pour mon grade. Les crêpages de chignon biannuels agrémentent les années qui passent. Je continue à avoir une meilleure amie même si j’ai besoin d’en changer assez souvent, parce que je me lasse.

Vous l’avez déjà compris, je ne suis pas du genre à aimer pour toujours, j’en ai brisé, quelques cœurs de filles et de garçons. Mais, pour moi les sentiments sont comme les énergies, renouvelables.

Griz

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *