UXDE dot Net Wordpress Themes

La vérité sur… la sodomie – Partie 2

le

la-verite-sur-la-sodomie

Deuxième Partie

Il y a ceux qui biaisent un peu et parlent des autres, ceux qui n’ont pas peur des mots, ceux qui aiment et ceux qui détestent. Rendez-vous.be les remercie tous pour avoir osé en parler.

Leurs impressions :

« Dali, à qui on demandait ce qu’il y avait de plus important dans l’art sur un plateau TV, a répondu « l’anus ». »

« J’ai déjà essayé plein de fois avec mon mec, mais ça marche pas : il est monté comme un cheval. »

« J’ai essayé une fois, c’était archi top, parce que l’homme était physiologiquement compatible avec mon intimité anale. »

« J’étais installé dans la demoiselle, tout se passait bien, plus qu’à conclure l’acte quand ma partenaire m’annonce qu’elle a l’impression de faire caca et qu’il faut cesser immédiatement. »

« J’entends parfois des ennemis de la sodomie dire que ce n’est pas naturel, que chaque organe ne doit avoir qu’une fonction et que celle de l’anus est de déféquer. J’imagine que ces gens n’utilisent leur pénis que pour uriner, et n’emploient leur cerveau que pour dire des conneries. »

« Avec une partenaire je pratiquais sans lubrifiant et ça allait, mais une fois elle a trouvé ça douloureux. Alors mieux vaut avoir une démarche pro-active et toujours mettre un peu de gel. Mais attention, certaines marques proposent des produits qui puent. »

« On ne m’a jamais sodomisé. Outre que je ne suis pas très attiré par les hommes ni les godes ceintures, je craindrais trop que ça réveille mes hémorroïdes. »

« La sodomie m’évoque avant tout cette perle de doublage raté dans je ne sais plus quel film pornographique : « Ça glisse comme dans du beurre ! ». »

« Y a deux types de filles, y a les filles qui peuvent jouir par le cul, et les autres. »

« La sodomie j’ai tenté, j’ai même aimé un peu, mais c’est compliqué je trouve. »

« Je n’aime pas. La douleur et cette sensation de donner un peu trop. »

« Depuis que je suis mère, j’ai arrêté la sodomie, mais mon mari patiemment, la remet régulièrement sur le tapis. Alors la prochaine fois, qui sait ? »

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *