UXDE dot Net Wordpress Themes

Les familles recomposées ? Bonne ou mauvaise idée ?

le

tendances-familles-recomposees-blog-rendez-vous

 

 

À l’heure de faire une rencontre, on est souvent réticent, quand on a déjà des enfants, à l’idée de se lancer dans l’aventure de la famille recomposée. (Et puis quoi encore ?) C’est pourtant le passage obligé de pas mal de couples, pour une période plus ou moins établie (deux jours, c’est déjà pas mal) et avec des réussites variables.

Chez rendez-vous, nous avons lu pas mal de témoignages et nous savons que même si la rencontre pourrait être un succès sur le papier, (signes astrologiques compatibles, physiques d’enfer, même films et positions sexuelles préférés), il y a pas mal de candidats qui hésitent à dépasser l’invitation au cinéma et l’étreinte folle qui suit. Sans compter tous ceux qui ne tentent même pas leur chance avec quelqu’un qui a trop d’enfants ou qui semble trop concerné par sa progéniture.

Alors, comment aborder cette expérience un peu particulière ? Faut-il se mettre au yoga et à la méditation de pleine conscience ? Se désinscrire du site et renoncer pour toujours à être en couple ? Ou se contenter d’une relation une semaine sur deux, sans jamais s’impliquer dans un nouveau projet familial ?

La première fois qu’on s’engage, en général, on peut prendre son temps pour habiter ensemble, mais on n’est pas obligé de reculer la cohabitation, sous peine de voir le charme de l’histoire s’évaporer en fumée au deuxième petit déj, après avoir beurré quinze tartines, mouché trois nez, et crié plus fort que la radio, pour essayer de communiquer. Le temps n’est donc qu’une valeur très indicative, l’égoïsme, pas un luxe.

Lancez-vous et essayez vous-même sur Rendez-Vous.be. Créez votre profil en quelques secondes et amusez-vous sur le site 100% gratuitement pendant 3 jours en cliquant simplement sur ce lien.

Mais si vous y revenez, en bon inconscient qui ne s’ignore pas, alors il en ira autrement. Tout devra être millimétré, les présentations, les installations, les emménagements définitifs, les déménagements corollaires, les vacances en quinconce, les week-ends en sandwiches. Et vos anciennes habitudes de penser à vous-mêmes parce que vous le valez bien risquent de vous manquer.

Souvent, on demande à la famille recomposée d’être exemplaire, il faudrait qu’elle soit une vraie famille, sortie des contradictions d’une situation qui n’en manque pas. Les rôles d’adultes face aux enfants, se mélangent avec les rôles d’amour, d’autorité et d’éducation. La jalousie, dite ou non-dite, vient se rajouter aux bons sentiments de chacun. Et ça peut assez vite se changer en énième fait-divers de la séparation.

Alors, même si vous avez encore des illusions, et que jamais vous ne renonceriez à la douce folie d’un coup de foudre exceptionnel, espérant une demande en mariage sidérale, avant un bébé au-dessus de tout qui fera le lien entre des frères et sœurs qui n’en sont pas vraiment, essayez de garder un peu les pieds sur terre pour éviter la chute. Et prenez donc votre temps. On ne s’impose pas dans le passé des autres, en partant du principe que le présent nous appartient.

Pour se lancer, autant être prêt. À quoi ? Et bien à ne plus se contenter de sortir du quotidien pour des moments privilégiés à deux, comme au début des rendez-vous. Il faut oublier cette folle envie de se dégager de toutes les responsabilités qu’on a. Et élaborer une stratégie à plusieurs. En décidant comment on intègre les ex-conjoints, et les enfants de différents âges dans l’élaboration du nouveau pacte de parts de vie ensemble. Et puis avoir suffisamment d’instinct pour réagir à toutes les nouvelles (frustrations) stimulations. C’est tentant, n’est-ce pas ?

À tous, nous vous souhaitons bonne chance

Et vous, vous avez des histoires recomposées à nous raconter ?

A propos de l'auteur

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *