UXDE dot Net Wordpress Themes

La vérité sur… les préservatifs – Partie 2

le

La-vérité-sur-les-préservatifs-rendez-vous

Morceaux choisis des avis de femmes et d’hommes sur les préservatifs :

« Oui il m’est arrivé d’en utiliser, parfois de façon assez frustrante car l’enfiler me fait encore bien débander. Du coup je suis + fait pour les relations longues où il est possible de s’en passer. Je préfère les Manix Skin, et de façon générale Manix me semble + au point que Durex. »

« Non je n’aimais pas ça, car au bout d’un moment ça sentais le caoutchouc brûlé :-))). »

« Ça limite un peu trop les sensations (moins de chaleur échangée et de sensation de « communion » que sans), et qu’à ce niveau les modèles ultra-fins (comme le Manix Skin) sont les moins pires. Tous les modèles avec picots un peu épais m’ont déçu. »

« Je ne te parle pas de l’effet « débandant » pour certains, surtout les « plus âgés » pas nés avec ce bout de caoutchouc qui pue. »

« Une fois une partenaire m’a dit « c’est toi que je voudrais, pas ce plastique ». »

« Le goût et même l’odeur des modèles classiques déplait aux filles. »

« C’est que les hommes rechignent de plus en plus à l’utiliser, justement. Parce qu’ils bandent moins avec, et plus on avance en âge, plus la bandaison devient précieuse… »

« La fellation avec préservatif m’a fait presque vomir, j’ai vite refusé. »

« J’en ai utilisé ou vu utiliser pour divers usages : les idiots au lycée en faisaient des ballons ou les remplissaient d’eau pour éclabousser les filles dans la cour de récré »

« Je n’ai jamais trouvé ça fun »

« Je me souviens d’une nuit, en vacances, le chéri est parti en pleine nuit à la recherche d’une capote : il est revenu deux heures après avec le matos, motivé! »

« C’est un anti plaisir en plus ça pue »

« J’ai fait jouer mes partenaires plusieurs fois au gynéco car la capote s’était fait la malle et se promenait…quelque part. Et là, soit on se marrait, soit c’était la panique sur l’instant. »

« J’ai commencé ma sexualité avec les débuts du Sida, donc je suis sexuellement née avec le port du préservatif obligatoire. »

« Il y en avait parfois qui me demandait de leur mettre. Je me souviens de mes « débuts », maladroite, gênée, crispée, et puis ensuite c’est même devenu un jeu assez sensuel… »

Merci à tous les pros de la confession, qui ont bien voulu répondre à mes questions

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *