UXDE dot Net Wordpress Themes

La vérité sur…. les câlins

le

La-vérité-sur-les-câlins

Parler câlins dans une rubrique sexo ? Un câlin, c’est pourtant deux fois rien. Une étreinte tellement anodine qu’on la pratique en public et avec des tas de personnes proches, tels que amis ou membres de la famille…

Qui dit câlins dit tendresse pas sexe.

Et pourtant il est des câlins bien coquins : de ceux que ne s’échangent que deux êtres prêts à planer ensemble jusqu’au septième ciel et au-delà. De ceux, sans qui, l’échange serait amoindri. Des câlins qui offrent à chacun un sentiment de plénitude, une impression de sécurité qui seuls permettent de se donner complètement…

Car qui pense câlins avec un être désiré, pense baisers et caresses. Voilà du coup notre câlin fort bien accompagné et qui doucement glisse vers des gestes plus précis, plus sauvages…

Tout avait commencé par des bras qui enlacent avec tendresse. Puis la bouche s’est posée sur l’autre bouche, et les langues se sont déliées, et les bras se sont pris de fièvres et de spasmes, serrant l’autre un peu plus, presque à l’étouffer…

Et bien vite voilà les corps qui ne désirent faire qu’un. Les bras ne suffisent pas : bien vite, les jambes se joignent à la danse, on s’appuie contre un mur, un meuble, le sol ou un lit.

Les peaux veulent se toucher. Que font ces entraves entre elles : il faut, au plus vite, ôter ces bouts de tissus qui empêchent la rencontre.

Quand il n’y a plus d’obstacles, ce sont les sexes qui s’emmêlent, se mêlent, se mélangent, et voilà nos tourtereaux ayant enfin atteint ce moment jouissif où ils s’oublient.

La vérité sur les câlins donc, c’est qu’ils sont souvent innocents, mais qu’il ne faut jamais sous estimer leur pouvoir sexuel qui ont fait perdre à certains quelques heures plongés dans des délices enflammés….

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *