UXDE dot Net Wordpress Themes

La vérité sur… La lingerie

le

lingerie

La lingerie féminine est à la sexualité ce que l’éloquence est à l’expression. On peut s’exprimer sans s’en préoccuper, mais faire l’amour en guêpière, ça peut réveiller les babilles, euh, les pupilles !

Vous êtes sur un site de rencontres. Ne me dites pas que vous manquez de conversation. Si ? (Ça peut arriver.) La lingerie sera votre traductrice à fantasmes. Vos fesses et vos seins ont la parole.

Par contre, le goût, ça s’apprend. On ne naît pas fétichiste de la lingerie à frous-frous, à trous, à bijoux, à genoux, à dessus-dessous.

Pour commencer, il faut oublier tout aspect utilitaire. Une culotte ne sert pas à couvrir les fesses. Un soutien-gorge affriolant n’a que vaguement l’idée de soutenir quoi que ce soit. Même si les idées, il n’en manque pas. Il en donnera sans compter. Sublimer. Réinventer. Appâter. Épater…

Ensuite, quand on parle lingerie, ceci n’est pas une culotte. Amis du surréalisme, bonjour. Ceci est un tanga, un shorty, un string, un boxer, un brésilien, un body… Vous suivez ?

Le soutien-gorge, également, a du vocabulaire. À vous les push-up, les bustiers, les plunges, corbeilles, guêpières, et autres tankinis.

Vous avez l’eau à la bouche ? C’est normal. Vous ne savez pas du tout de quoi je parle ? Ce n’est pas grave. Parce que la lingerie est un vice démocratique : vous aussi, vous pouvez vous y mettre. (Vous devez) Quelles que soient vos convictions politiques. On en trouve partout, à tous les prix. On en voit partout. Ne me dites pas que vous n’avez pas profité des célèbres leçons de séduction qui ont fait le bonheur visuel de tant d’hommes, et initié tant de femmes, à l’art de montrer ses courbes ? Non ? Ah, mais ce n’est que partie remise : voici le lien.

Parce que la lingerie sera votre meilleur allié à préliminaires. Se déshabiller pour faire l’amour (au moins un peu), c’est indispensable. La lingerie rend l’opération nettement plus intéressante.

Surtout, ne soyez pas timide. On ne va pas à un rendez-vous pour obtenir un certificat de bonnes mœurs. En vous préparant, même si vous avez du mal à vous séparer de votre petite culotte en coton, ne vous interdisez pas les tulles, les viscoses, les dentelles.

Et puis, ne soyez pas modeste. Vous avez des courbes ? À vous les balconnets ! Vous êtes du gabarit brindille ? Push-up à la rescousse ! Mais aussi : sportive ? Prenez votre shorty. Rêveuse ? Le body vous va si bien. Distraite ? Personne ne se plaindra que votre string ne soit pas assorti.

La vérité, donc, c’est (qu’on est trop vite à poil) que la lingerie, c’est votre chance. Il ne faut pas la manquer.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *