UXDE dot Net Wordpress Themes

La vérité sur… l’excitation

le

la_verite_sur_excitation

L’excitation fait partie de ce qui qui nous obsède (m’obsède) et nous pousse au bouche à bouche, souvent. Il ne faut donc pas la sous-estimer dans l’inventaire de nos atouts corps. Au moment où je vous écris, j’ai du mal à me dire qu’il va falloir finir cette page, alors que justement, là… je pourrai… Mais je suis prête à me calmer, pour évaluer l’impact de nos montées les uns à l’intérieur des autres, dans la réussite de nos ébats. (Par contre, dès le point final, je me laisse glisser dans les …)

Pour commencer, l’excitation, c’est surtout une leçon de vie. (Dit la fille qui a parfois du mal à rester en place.) Vous me direz qu’il y a
excitation et excitation, et que ce ne sont pas ceux qui en parlent le plus… Je vous répondrai que vous pouvez vous contenter de la maintenir à un degré constant et raisonnable. Mais attention ! Votre baromètre risque de se bloquer sur une zone sans turbulence, qui mène droit à l’abstinence.

C’est votre choix. Vous n’en voulez pas trop, et en voilà encore ? Vous ne voulez pas vous tromper, et en rester à un plaisir éphémère ? Vous avez raison. Les rencontres trop pressantes ne sont pas les plus intéressantes. Mais souvenez-vous que cette petite agitation intérieure n’est pas éternelle. Il y a les semaines (mois, années) avec. Et ceux sans.

Nous ne sommes pas ici pour décortiquer les pannes, mais pensez-y, avant de dresser vos critères de découverte de l’autre. Accordez-vous un peu d’excès de temps en temps, ne vous contentez pas de confidences millimétrées pour sites de rencontre. Une rencontre, ça peut être détonant.

Vous me direz qu’on n’annonce pas son excitation à son entourage virtuel, comme on parlerait de son humeur (Salut ça va ? Pas mal, j’ai une folle envie de faire l’amour.) Et pourtant…

Les sentimentaux du réel, adeptes du « Ne nous emballons pas » sont souvent un peu trop délicats pour évoluer à l’aise sur Internet. Si vous faites partie de cette bande de gentils excités, sachez quand même que, d’après un sondage dont nous tairons les résultats intermédiaires parce qu’il foutrait l’ambiance électrique en l’air : sur le réseau, plus c’est gros, plus ça marche. Non, non, nous ne parlons pas de la taille. Mais de la manière d’approcher. Les hommes et les femmes qui s’exp(l)osent le plus, sont aussi ceux qui ne s’en cachent pas.

Oui. Si, vous vous sentez prêt à surmonter toutes les inhibitions qui, d’habitude, vous gardent du côté des gens (trop) bien élevés, et bien n’hésitez pas. Enflammez-vous comme une b(r)aise. Au pire vous prendrez une douche froide (un râteau).

La vérité sur l’excitation, donc, c’est qu’à l’ère du 2.0, ça ne sert à rien de trop modérer ses énergies (contenus) : vous êtes sur Internet, c’est écrit partout : il suffit de cliquer pour partager…

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *