UXDE dot Net Wordpress Themes

Quelques conseils pour bien choisir un pseudo

le

Quelques_conseils_pour_bien_choisir_un_pseudo_Blog_Rendez-Vous_bg

Ami(e)s de l’anonymat bonjour,

Oui, vous avez décidé de vous inscrire sur le site, mais vous n’êtes pas certain(e) que c’est le genre de démarche que vous voulez rendre publique, et vous hésitez maintenant sur le pseudo à choisir.

Mais d’abord, la question c’est effectivement : un pseudo, ou pas de pseudo ?

La règle est simple : est-ce que vous êtes prêt(e) à assumer ce que vous communiquez alentour ? Rien n’empêche d’être soi-même, sur un site de rencontre (et il vaut mieux un minimum l’être, pour se donner des chances de convaincre ceux et celles avec qui vous communiquez, que vous n’êtes pas en train de vous masquer derrière une identité, sans jamais vous dévoiler.)

Ceci dit, il y a bien des raisons pour changer son nom, pour commencer. Cela n’empêche pas d’être sincère, et impliqué(e) dans l’avatar virtuel qu’on va forger.

En pratique, vous pouvez choisir votre pseudo en fonction de vos goûts : des sports que vous pratiquez (dribbleman ou tennisgirl), des films que vous avez aimés (âme_vagabonde, pirate_des_caraïbes), des livres, (fiftyshades).

Ensuite, c’est une question de style, et cela n’engage que vous, mais pourquoi ne pas rester sobre ? Le nom que vous avez choisi sera la première chose que vos futurs interlocuteurs remarqueront. Si vous tombez trop dans la dérision, vous risquez de donner une image négative de vous-même. Mieux vaut donc éviter les pseudos trop provocateurs ou connotés, si cela ne correspond pas du tout à votre personnalité. Ils risquent de transmettre une fausse impression de vous, qui sera difficile à modifier

Chaudloulou2013 est un pseudo sympathique, si vous assumez d’être considéré avant tout comme un homme qui n’a pas peur de ses pulsions. À éviter, si vous êtes timide et complexé. Garce_futile, de même, n’est pas forcément idéal, quand on manque de confiance en soi.

Prendre un morceau de son vrai prénom peut aider à rassurer l’interlocuteur sur votre démarche d’anonymat. Quand vous lui aurez donné votre vrai prénom, il ne sera pas surpris, ni choqué.

Par exemple, si vous vous appelez Joël, Joseph, Jean, vous deviendrez « l’amijo » ou « jocool », qui donnent une image sympathique. Si vous vous appelez Jeanne (l’ami_jane), etc.

Parce que choisir un pseudo, c’est ludique, mais n’oubliez pas que viendra le moment où les masques tombent, et vous n’avez pas envie que ce qui vous semblait relever d’une boutade se retourne contre vous, et qu’on vous prenne pour un(e) psychopathe, ou un(e) loser.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *