UXDE dot Net Wordpress Themes

Comment surmonter une rupture ?

le

rupture

Parfois, certains articles sont impossibles à écrire. C’est un peu indescriptible. Pourquoi un sujet mobilise plus qu’un autre. Et celui-ci était forcément bien connu de nous tous (entre la vie et les lectures, les lectures de la vie, et les vies de lecture… On finit toujours par le rencontrer.)

La rupture. Celle qui fait goutter les yeux et serrer les cœurs, et qui n’en finit pas de tuer nos élans et ce, dès la maternelle.

Mais rien.

Rien ne venait. Pourtant, des articles sur la rupture, j’en ai déjà écrits. J’ai même écrit un livre, qui parle de ça. Alors ? Est-ce que j’avais épuisé le sujet ? Est-ce qu’il fallait passer à autre chose ? Au grand ménage de printemps (côté cœur ou côté maison). À la méditation du sourire et de l’amour intérieur ? À l’amitié inconditionnelle et intrusive ? À la discussion décousue sans frein ? S’appuyer sur les autres, c’est l’un des ressorts de la rupture. Ne pas rester seul. Dans nos époques hyper connectées, c’est sans doute trop facile de passer à autre chose, parce qu’on passe nos journées à le faire. Cela ne veut pas dire qu’on surmonte les choses pour autant. Mais j’ai fini par poster un statut sur Facebook pour chercher l’inspiration.

En l’écrivant, cela ressemblait à une mise au point avec moi-même. Est-ce que je n’avais plus envie d’écrire pour le blog ? Que je me foutais des ruptures ? Que je croyais qu’on ne s’en remettait pas ? Que chacun n’avait qu’à se faire confiance et les ruptures seraient bien surmontées ? Et je terminais par un appel : « partagez-moi vos tripes d’hommes et femmes à fin. De la petite tristesse à peine consentie au drame de la mort qui fait pas dans la dentelle. Rougissons, souffrons, soyons psy de mur (Le comptoir attendra.) »

Chacun a pris mon appel à sa façon. Certains ont rebondi, d’autres n’étaient pas tout à fait d’accord avec ce type d’adresse. Il y a ceux à qui ça donnait envie de rire. Mais tous me confirmaient que la rupture, ça fait parler, même si pour la surmonter, aucune recette ne s’imposait…

Comment surmonter une rupture ? Je ne sais pas. La seule réponse concrète fut dans ce lien, envoyé par deux personnes différentes, vers un article scientifique qui recherche la connexion entre les émotions et l’activité cérébrale (Pas plus, pas moins. La science a ses limites.) Qui se termine magnifiquement (et ça ressemble à un gag, mais nous saurons prendre l’information avec la distance nécessaire, parce que nous avons l’habitude des perles de la pensée internet) en proposant aux gens qui souffrent de leur rupture, de prendre un peu de paracétamol pour se remettre.

Bonne chance, les cœurs brisés…

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *