UXDE dot Net Wordpress Themes

Comment faire le(s) premier(s) pas ?

le

Comment-faire-le-premier-pas

Faire le premier pas ou bien attendre que l’autre le fasse : éternelle ritournelle des amours naissants. Sorte de duel qui ne dit pas son nom, le premier pas est souvent perçu comme une défaite de celui ou celle qui ose le tenter. Et bien non : avouer son intérêt ou son attirance pour quelqu’un sans preuve de réciprocité n’est pas une faiblesse, bien au contraire. C’est une démonstration de courage, de confiance en soi et aussi un moyen efficace d’éviter d’attendre patiemment que l’amour nous tombe dessus. Mais comment s’en sortir la tête haute ?

Avant : jouer au détective   

Pour commencer, vous devez vous assurer que la personne que vous convoitez est susceptible d’être réceptive à vos avances. Pourquoi préfère t-on déléguer l’art du premier pas ? Par égard pour notre égo pardi ! La peur du « râteau » est la raison qui nous retient d’agir. Quant à la question du premier pas dévolu à la gente masculine, elle est de loin dépassée sinon même archaïque. Pour épargner nos fragiles égos, la clé se situe dans la connaissance de l’autre. Pour commencer, est-il/elle en couple ? A t-il/elle envie de l’être ? Quelles sont ses attentes ? Ensuite, il est préférable de sonder son opinion vous concernant. C’est toujours plus rassurant de se jeter à l’eau lorsque l’on sait par avance que la réception sera bonne. Difficile d’en avoir le cœur net sans passer à l’action mais vous pouvez aisément anticiper l’écho de votre message. Comment ? En décryptant les réactions, les regards, le ton de la voix, les rires de la personne qui vous attire lorsqu’elle est avec vous. Autre source intéressante et fiable : ses amis. Renseignez-vous auprès de ceux qui le/la connaisse mieux que quiconque. N’oubliez pas d’être subtil, ou vous ne resterez pas incognito bien longtemps. Cette science n’a rien d’exacte mais elle a le mérite de vous donner des indices. A vous de savoir si ceux-ci jouent ou non en votre faveur. Si tout le monde n’est pas un expert en séduction, personne n’aime se voir éconduire.

Pendant : assumer sa démarche

Quels que soient vos espoirs sur l’issue de votre premier pas, il est important de l’assumer jusqu’au bout. Peu importe la technique utilisée, ne vous défilez pas à la première occasion. Que l’approche soit frontale ou sous-entendue, son efficacité réside dans son éloquence. Quoi de moins charmant que la lâcheté ? Personne ne vous demande d’être un as en la matière ni d’afficher une assurance à tout épreuve. En revanche, jeter les armes avant la fin par crainte du rejet vous fait perdre toutes vos chances. A bannir donc les « oublies ce que je viens de te dire », « je ne sais pas ce qui m’a pris », « laisse tomber c’était stupide ». En plus de vous faire perdre toute crédibilité, ces techniques d’évitement peuvent envoyer de mauvais signaux à la personne que vous essayer de séduire. Même si elle n’est pas intéressée, votre prise de risque saura forger son respect à votre égard. Et gagner le respect de quelqu’un n’est jamais chose perdue…

Après : être fier de soi (peut importe le résultat)

Oser faire le premier pas demande de l’audace, quelque soit la suite des événements, et ce même si vous êtes confiant(e). Nombre de femmes et d’hommes, y compris parmi les moins timides, ne s’y risquent jamais. Par peur, par prétention ou par orgueil, ces derniers passent à côté de belles histoires et parfois, certains finissent un jour par s’en mordre les doigts. Le premier pas, c’est l’assurance de ne pas avoir de regret. De la même façon que pour votre vie professionnelle, votre vie amoureuse vous appartient. Elle ne repose pas seulement sur la chance et sur les aléas du quotidien. N’hésitez pas à provoquer votre chance en amour. Surtout, n’ayez pas honte de le faire. Même sur internet !

En parlant de premiers pas sur internet, n’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant et gratuitement sur www.rendez-vous.be.

A propos de l'auteur

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *