UXDE dot Net Wordpress Themes

Je n’ai pas envie d’être toujours à l’affût

le

toujours_a_l'affut_big

Je l’ai rencontré dans un de ces petits cafés où pas mal de monde passe à un moment où un autre avec un ordinateur portable pour bosser, en-dehors d’un bureau avec cette impression de liberté et de disponibilité.

Il m’avait demandé s’il pouvait s’installer à la même table que moi, à une heure de grande affluence, c’était assez normal.

Il était très souriant et assez charmant, je dois bien l’avouer.

Nous avons un peu discuté et fait connaissance et nous nous sommes revus. Je l’ai trouvé créatif, drôle et intelligent. Une romance aurait pu naître entre nous, mais nous avons pris le chemin, tout aussi agréable, de l’amitié.

Nous nous donnions rendez-vous parfois pour nous rendre à un concert ou au cinéma, mais aussi plus simplement pour boire un café entre deux rendez-vous ou déjeuner.

Lors d’un de ces repas, il me raconte des anecdotes sur l’un ou l’autre de ces amis, me précisant parfois où et quand il les avait rencontré : lors d’un projet professionnel, ami d’enfance, une ancienne petite amie de son voisin ou « sur un site de rencontres ».

Je n’ai pas pu m’empêcher de l’interrompre : « Quoi, t’es sur un site de rencontres ? Mais pourquoi ? Tu es attirant et tu te lies facilement aux gens, non ? »

Il m’a répondu qu’il travaillait la plupart du temps seul, chez lui et que donc durant ces longues et intenses journées de travail, il n’avait pas l’occasion de croiser un autre être humain.

« Mais tu sors parfois… »

« Oui, je sors : quand je suis resté enfermé chez moi pendant dix jours pour finaliser un projet, j’appelle mes potes pour une grosse sortie. Mais à ce moment-là, je sors avec des gens que je connais déjà, il y a peu de nouvelles têtes qui s’ajoutent. »

« D’accord, j’admets, mais l’endroit où vous vous rendez doit regorger de gens qui méritent d’être connus ! »

« Sans doute, tu as raison, mais sincèrement, je n’ai pas envie d’être à l’affût à chaque pas que je fais un pas dehors. Il y a les moments où j’ai la tête à ça et dans ces moments-là, je me branche et il y a les autres moments où je veux juste tout oublier et m’amuser avec mes copains. »

Il m’a ensuite regardée et m’a dit : « Si je croise la femme de ma vie à ce moment-là, je pense que je ne la verrais même pas. Alors, j’espère qu’elle est en ligne… »

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *