UXDE dot Net Wordpress Themes

Histoire infidèle

le

amour_infidele

Je suis infidèle. Je l’ai toujours été. Peut-être que je le serais toujours. Il faut dire que mon histoire familiale complexe et un peu tordue ne m’a pas aidé. Abandonné à la naissance, j’ai eu dix mères qui ont toutes renoncé à l’être pour des motifs aussi convaincants que « tiens, je suis enceinte, je préfère me consacrer à mon propre enfant qu’à un qui a déjà servi. » ou « Combattre l’énurésie infantile ne fait pas partie de mon programme d’éducation. »

Il y en a une qui s’est rendu compte à mon contact qu’elle n’aimait décidément pas les enfants, mais c’était bien d’avoir essayé quand même. Je n’en veux à aucune d’avoir rendu le paquet (moi) à l’envoyeur (l’assistance publique) avec une petite valise où tout était toujours bien lavé, plié, arrangé, de telle sorte que l’amour qu’elles ne pouvaient plus me porter transpirait de l’ensemble. Ce sont elles qui m’ont donné goût au changement, et permis d’apprendre à aimer. L’amour ne m’a jamais manqué. J’ai réussi à me marier et à avoir des enfants avec la même personne. Une femme adorable.

Nous avons été heureux ensemble, et plutôt uni. Même si elle m’en veut aujourd’hui à mort. Elle est partie dès la naissance du second après une énième fausse excuse de réunion de dernière minute qui se termine à vingt-deux heures. C’est vrai, je mens à celles que je trompe. Parce que je veux les protéger, et parce que j’aime me dire que je suis le seul à pouvoir rassembler toutes les pièces exponentielles du puzzle de ma vie. Un adulte a le cerveau équipé pour plusieurs réalités, même si le deuxième psy que j’ai vu m’a glissé ses suspicions de bipolarité avec un air concerné.

Et alors ? Je n’ai pas l’intention de devenir fidèle. J’ai essayé, avec ma femme, justement. Elle m’a fait jurer que c’était le genre d’engagement qui déciderait de la réussite de notre amour. Résultat : c’était intenable. Pour moi, pour elle. Si elle avait compris que je pouvais être un père et un mari à temps partiel, nous serions probablement toujours ensemble. Alors, oui, je suis infidèle, et maintenant, je l’admets à la première occasion, avec les autres aspects de mon parcours : élève médiocre mais doué pour l’auto-entreprise, j’ai gagné ma vie très jeune, et je continue d’engranger des bénéfices dans les sociétés fictives que je remonte sans vergogne, dès que celle du moment se casse la gueule. Sportif du dimanche, j’aime me gainer de lycra pour aller pédaler, sans qu’on me demande des comptes sur mes heures d’absence (le rendez-vous sportif est un alibi parfait pour les coureurs.) Et ne venez pas me dire que je suis immoral.

Ou que je sème le malheur sur ma route. Mes bras s’ouvrent et accueillent les femmes qui passent, je suis un humaniste de l’instant, un amoureux de l’éphémère. Pour les promesses, adressez-vous à au profil d’à côté.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *